Test 1er trim. TPT – TPNI

Qu’est-ce que le test du 1er trimestre ou TPT ?

Le test du premier trimestre (TPT) évalue les risques de trisomie 13, 18 et 21.

Une combinaison de la mesure de la nuque du fœtus avec l’âge de la maman et une prise de sang permet de définir un risque faible, moyen ou fort de trisomie. Un risque moyen, accru ou élevé, ne signifie pas que le fœtus est obligatoirement affecté.

Supposons que le risque est de 1 sur 480, il est donc considéré comme fort, mais cela signifie que si on accouchez480 fois de cette grossesse, 1 enfant est affecté sur les 480. 

 

Comment ce test se déroule-t-il ?

Ce test se compose :

  • d’une prise de sang (pas besoin d’être à jeun) dans laquelle deux substances du placenta se trouvant dans le sang de la mère ;
  • d’une échographie pour mesurer la nuque du fœtus.
Cabinet Moncilli - Test 1er trim. TPT - TPNI

Quand faire cet examen ?

Cet examen est réalisé entre la 12e et 14e semaines d’aménorrhée

 

Évaluation du risque après l’examen ?

  • Risque faible < 1 sur 1000 : pas d’examen complémentaire prévu, suivi normal.
  • Risque moyen de 1 sur 301 à 1 sur 1000 : réalisation d’un dépistage prénatal non invasif (TPNI).
  • Risque accru > 1 sur 300 : réalisation d’un dépistage prénatal non invasif ( TPNI ) ou d’une amniocentèse ou choriosynthèse.
  • Risque élevé > 1 sur 10 : réalisation d’une amniocentèse ou choriosynthèse.

 

Peut-on réaliser ce test en cas de grossesse multiple ?

Oui, mais il n’est possible que de manière limitée. Il faut tenir compte du fait que la précision diminue plus le nombre de fœtus augmente, raison pour laquelle le test peut être réalisé que pour les grossesses gémellaires.

Pour les grossesses de plus de 3 fœtus, une morphologie précoce sera proposée.

 

Qu’est-ce que le test prénatal non invasif TPNI ?

Le sang de la mère contient le matériel génétique du fœtus, ce qui permet par prise de sang maternel de détecter à 99% les trisomies 13,18 et 21.

Il permet également d’analyser les chromosomes sexuels, de détecter une possible anomalie et de définir le sexe du bébé.

 

Comment et quand peut-il être réalisé ? 

Dès la 9e semaine d’aménorrhée, le TPNI est effectué par prise de sang chez la mère, il est donc sans risque pour le fœtus.

Cabinet Moncilli - Test 1er trim. TPT - TPNI
Cabinet Moncilli - Test 1er trim. TPT - TPNI

Quand est-il réalisé ?

Il est proposé d’office aux patientes dont le résultat du test du premier trimestre ( TPT ) est supérieur à 1 sur 1000.

Néanmoins toutes patientes peuvent en bénéficier si elles le souhaitent dès 9 semaines d’aménorrhée, il ne sera à ce moment-là pas remboursé ( environ 550.- ).

 

Est-il remboursé ? 

Le TPNI est uniquement remboursé si le résultat du test du premier trimestre (TPT) présente un risque moyen, accru ou élevé, ou supérieur à 1 sur 1000.

 

Peut-on connaître le sexe du fœtus par ce test ?

Oui, si la grossesse est unique mais il ne sera révélé qu’après 12 semaines d’aménorrhée.  A noter que ce test est interdit en Suisse s’il a pour seul but de connaître le sexe du bébé.

 

Quelle est sa précision ?

Le TPNI permet de dépister à 99% les trisomies 13, 18, 21 et les anomalies chromosomiques sexuelles.

Dans 1% des cas, il existe des faux positifs ou des faux négatifs, raison pour laquelle si une trisomie est positive au TPNI, une amniocentèse sera pratiquée pour confirmer ou infirmer.

Si le fœtus souffre d’une autre anomalie chromosomique ou maladie, elle ne sera pas détectée par ce test. Pour toutes les autres anomalies chromosomiques, il faut avoir recours à la choriocentèse ou à l’amniocentèse.

Cabinet Moncilli - Test 1er trim. TPT - TPNI