Papillomavirus HPV

Le papillomavirus est un virus sexuellement transmissible.

Il existe plus de 196 types de ce virus et le vaccin nous en immunise contre 7.

80% des personnes sexuellement actives en sont porteuses

Il se transmet même avec un préservatif dans plus de 20% des cas (il n’est pas possible de déterminer qui a transmis le ou les virus).

Il est important de noter qu’en général, le système immunitaire du corps se débarrasse du HPV de façon naturelle, en un an ou deux. Dans la majorité des cas, les femmes atteintes ne développeront pas de cancer du col de l’utérus.

Du fait de cette grande diversité, différents types provoqueront différentes maladies.

Certains peuvent être à l’origine de stades précancéreux ou de cancers si l’infection persiste longtemps tandis que d’autres provoquent des verrues génitales appelées condylomes.

Il arrive également qu’ils n’occasionnent rien en particulier.

 

Transmission

Le papillomavirus est transmis lors de rapports sexuels vaginaux, oraux ou anaux.
Il peut l’être aussi par les mains, les sex-toys ou d’autres objets portés au contact des organes génitaux de plusieurs personnes.

 

Symptômes

Dans la majorité des cas, aucun symptôme ne fait suite à une infection par la papillomavirus. En effet, le corps parvient à maîtriser lui-même le virus.

Dans une plus petite proportion, certains provoquent des lésions cutanées sous forme de verrues génitales ainsi que des saignements pendant ou après un rapport sexuel.

Cabinet Moncilli - Papillomavirus HPV
Cabinet Moncilli - Papillomavirus HPV

Que faire ?

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la page contrôle gynécologique-dépistage

 

Source : Office fédéral de la santé publique (OFSP ), lovelife.ch