Ovaires micropolykystiques

Le syndrôme des ovaires micropolykystiques ou SOPK est un dérèglement hormonal au niveau des ovaires et/ou de l’hypophyse (glande située dans le cerveau). Les androgènes et plus particulièrement la testostérone est excessivement sécrétée.

Cabinet Moncilli - Ovaires micropolykystiques
Cabinet Moncilli - Ovaires micropolykystiques

Quelles sont les causes ?
Les causes ne sont pas déterminées et sont multifonctionnelles (environnement/génétique).

 

Quels sont les symptômes ?
Les symptômes sont en lien avec le trouble hormonal

  • Rareté ou pas d’ovulation – Cycles irréguliers
    • cycles long de plus de 40 jours
    • parfois absence de règles
  • Production excessive de testostérone
    • acné
    • hyper pilosité
    • chute de cheveux
  • Problèmes métaboliques
    • obésité
    • diabète
    • hypertension

 

Comment le diagnostiquer ?

Le SOPK peut être diagnostiqué par échographie et/ou prise de sang.

  • échographie : les ovaires contiennent plus de 10 follicules, microkystes inférieurs à 1 cm
  • prise de sang : androgènes élevés, hormone LH élevée hyperinsulinémie
Cabinet Moncilli - Ovaires micropolykystiques

Comment évolue le SOPK avec l’âge ?

  • A la puberté
    • Cycles irréguliers acné +/- hyper pilosité
  • De 20 à 40 ans
    • Cycles irréguliers ou absence de règles, acné +/- hyper pilosité, parfois infertilité
  • De 40 ans à 55 ans
    • Acné +/- hyper pilosité, intolérance aux hydrates de carbone
  • Dès 55 ans
    • Risque de diabète et risque cardio-vasculaire

 

Quels sont les traitements ?
Le traitement est uniquement en lien avec les symptômes et varie selon l’âge :

  • Acné et/ou hyper pilosité
    • pilule œstroprogestative
    • pilule œstroprogestative associée à de l’acétate de cyprotérone, œstrogène naturel associée à de l’acétate de cyprotérone. A noter que l’acétate de cyprotérone est efficace en trois mois sur l’acné et en six mois sur l’hirsutisme.
  • Obésité
    • diminuer les hydrates de carbone et privilégier un régime protéinique permet une perte d’environ 10% du poids initial,
      une réduction de l’hyperandrogénie et montre un effet bénéfique sur l’aménorrhée, avec un potentiel bénéfice sur la fertilité.
  • Infertilité
    • stimulation de l’ovulation par médicaments. Possibilité de picking ovarien : sous anesthésie générale par laparoscopie, on pique les ovaires afin de réduire le nombre de microkystique.