Grossesse non évolutive

Qu’est-ce ?

C’est une grossesse qui s’arrête avant que le fœtus soit viable, donc avant 24 semaines d’aménorrhée de grossesse.

A noter que 1 grossesse sur 4 sera non évolutive.

3 fausses couches consécutives sont nécessaire pour envisager des examens complémentaires dans un centre multidisciplinaire d’infertilité.

90% des grossesses non évolutives se produisent avant 12 semaines d’aménorrhée.

 

Quels sont les symptômes ?

  • saignements;
  • douleurs du bas ventre;
  • contractions;
  • parfois sans symptômes, c’est lors de l’échographie qu’il va être remarqué que le cœur ne bat pas.

 

Quelles sont les causes ?

La plupart du temps, les grossesses non évolutives sont en lien avec un problème chromosomique, et non génétique.

C’est la loi du tout ou rien, et surtout la patiente n’y est pour rien !

Évidemment, il est nécessaire de bannir toutes consommations de drogues et d’alcool, qui sont des facteurs importants favorisant les fausses couches et les malformations fœtales.

 

Quand faut-il consulter ?

Toutes patientes enceintes présentant des saignements et/ou des douleurs doivent consulter.

 

Quels sont les traitements ?

Si la fausse couche a déjà eu lieu ou est en cours, on s’assure que l’expulsion du fœtus est complète par échographie, et une surveillance du taux de bêta hCG (hormone de grossesse) est réalisée, jusqu’à ce que ce dernier devienne négatif.

En cas de fièvre ou de pertes vaginales malodorantes, il faut consulter immédiatement, en raison du risque d’infection.

Par contre, si la grossesse est arrêtée et que le fœtus n’a pas été expulsé, nous pouvons traiter par médicaments ou chirurgicalement par curetage, selon la grandeur du fœtus, et/ou au choix de la patiente.

Cabinet Moncilli - Grossesse non évolutive