Grossesse non désirée

Nous accueillons toutes les femmes et les jeunes filles souhaitant une interruption de grossesse.

Comme pour tout acte médical, vous avez droit au respect de la confidentialité. Nous avons l’obligation de respecter le secret médical.

L’interruption volontaire de grossesse peut être pratiquée jusqu’à 12 semaines d’aménorrhée

 

Comment cela se passe-t-il ?

Le premier rendez-vous permet de localiser la grossesse et de la dater par échographie vaginale.

Cabinet Moncilli - Grossesse non désirée
Cabinet Moncilli - Grossesse non désirée

Dans un deuxième temps, les différentes méthodes proposées seront pratiquées, vous laissant ainsi un délai de réflexion.

 

Quelles méthodes ?

  • Par médicaments
    Cette méthode consiste à prendre, en présence d’un professionnel de santé, un premier médicament, la Mifégyne® (3 comprimés), afin d’arrêter l’évolution de la grossesse. Puis, 48 heures plus tard, deuxième médicament, le Cytotec® (2 comprimés) est à absorber. Ce dernier déclenche les contractions et l’expulsion de la grossesse. Si après 3 heures, les règles ne sont toujours pas présentes, la prise de 2 comprimés de Cytotec® est répétée.
    Dans les 24 heures qui suivent cette prise de médicaments, 98% des patientes auront leurs règles. Cette méthode peut être pratiquée au cabinet jusqu’à la 6ieme semaine d’aménorrhée et la 8ieme semaine à l’hôpital.
  • Par curetage
    Cette intervention est pratiquée en ambulatoire, sur une journée, à l’hôpital. Elle consiste à retirer le contenu utérin sous anesthésie générale. Elle n’est pratiquée que sur les grossesses de 7 à 12 semaines d’aménorrhée
Cabinet Moncilli - Grossesse non désirée

Dans les 2 cas, une consultation après l’interruption aura lieu au cabinet 3 semaines après pour le curetage, 10 jours après pour les médicaments et ceci pour assurer le succès de la méthode.

 

Cela est-il pris en charge par les assurances ?

Oui, selon les articles 30 de la LAMal et 119 du Code pénal, les interruptions volontaires de grossesse sont remboursées par l’assurance maladie de base sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à charge), quelle que soit la méthode choisie.