Endométriose

L’endométriose est une maladie fréquente et complexe, parfois évolutive, avec ou sans symptômes. Des foyers de l’endomètre (partie interne de l’utérus = la moquette) ont migré en dehors ou dans l’ utérus et s’implantent le plus souvent dans le bas ventre, comme sur la vessie, dans les ovaires, sur les trompes, sur le péritoine, ainsi que dans l’utérus (mais à une place inadaptée). Dans de rares cas, ils peuvent s’implanter sur le diaphragme ou dans les poumons.

Tout comme la muqueuse interne de l’utérus, ils réagissent aux changements hormonaux et saignent quand il y a les règles.

C’est une des pathologies les plus courantes dans l’infertilité.

Cabinet Moncilli - Endométriose
Cabinet Moncilli - Endométriose

Quels sont les symptômes ?

Une partie des patientes n’ont pas de symptômes, d’autres présentent des :
  • règles abondantes et douloureuses
  • douleurs pendant les rapports sexuels
  • douleurs à l’ovulation
  • douleurs en urinant
  • douleurs en allant à selles pendant les règles
  • douleurs à l’introduction de tampon hygiénique

Au fils du temps, les douleurs deviennent de plus en plus importantes, les règles nourrissant l’endométriose. Le degré de douleurs ne marque pas la gravité de l’endométriose

 

Quelles sont les causes ?

L’endométriose est mystérieuse, elle peut être dû à des règles retro-grade ( pendant les règles une partie du sang refluerait par les trompes et se déverserait dans le ventre) ou à des facteurs inflammatoires, environnementaux, génétiques.

 

Comment la diagnostiquer ?

  • Échographie
  • IRM
  • Laparoscopie

 

Comment traiter l’endométriose ?

Plusieurs traitements existent pour l’endométriose :

  • pilule œstro-progestative spécifique ;
  • pilule progestative qui stoppe les règles, ainsi que l’implant ou le stérilet hormonal ;
  • médicament stoppant les règles mais non contraceptif ;
  • injections qui mettent la femme en ménopause ;
  • la chirurgie (conservatrice) : elle permet de confirmer le diagnostique, et d’enlever le maximum de foyers. Certains ne seront pas retirés car une lésion d’organes pourrait en découler, sous anesthésie générale et par laparoscopie ;
  • combinaison chirurgie et médicaments ;
  • la chirurgie : réalisation d’une hystérectomie et annexectomie bilatérale. Elle est uniquement à effectuer dans de rare cas, sous anesthésie générale par laparoscopie, si toutes les autres possibilités ont été infructueuses et s’il n’y a plus de désir de grossesse.
Cabinet Moncilli - Endométriose