Dépistage – Papilloma virus

Contrôle gynécologique

Le contrôle gynécologique permet de faire le point sur votre santé gynécologique, c’est donc un rendez-vous annuel important.

Il permet de parler :

  • de contraception
  • de sexualité
  • des cycles et des règles
  • de projet de grossesse
  • des questions sur l’infertilité
  • de ménopause
  • et de toute autre question que vous vous posez.

Il permet d’explorer les éventuels symptômes ou problèmes de la sphère gynécologique (douleurs pelviennes, troubles du cycle, pertes anormales, démangeaisons, etc.) afin de poser un diagnostic.

Il rend possible le dépistage :

  • de maladies sexuellement transmissibles ( MST )
  • de modifications cellulaires du col de l’utérus ( PAP )
  • d’un cancer ou kyste du sein

 

Quand doit on le réaliser

Le premier contrôle devrait avoir lieu au début de votre vie sexuelle et renouvelé 1x/an, ou plus fréquemment selon les symptômes et besoins de chacun.

 

PAP test (cytologie)

Le Pap test (cytologie), aussi parfois appelé frottis, est un test médical utilisé pour détecter des changements pouvant survenir au niveau des cellules du col de l’utérus. Ce dernier se situe à l’entrée de l’utérus et est situé au fond du vagin.

Habituellement, ce test est effectué dans le cadre d’un examen pelvien régulier.

 

L’importance de réaliser un PAP test régulièrement

Le PAP test détecte les changements pouvant se manifester au col utérin et éventuellement mener au cancer sur une période de plusieurs années. Il est à savoir que ces changements ne provoquent aucun symptôme spécifique.

 

Déroulement de l’examen

Après avoir introduit un spéculum recouvert de lubrifiant à l’intérieur du vagin, un prélèvement des cellules du col de l’utérus est effectué avec une brosse. Ce prélèvement est ensuite envoyé à un laboratoire pour analyse

Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Résultats

Si les cellules prélevées présentent une forme petite et ronde, le frottis est normal. Dans ce cas, vous ne recevrez aucun courrier de la part du cabinet

Si les cellules sont enflées ou cabossées : on parle de modifications cellulaires. Vous recevrez alors une lettre vous invitant à venir en discuter au cabinet.

 

Signification d’un PAP test au résultat anormal

De nombreuses anomalies au niveau du col disparaissent ou régressent en un an ou deux. De plus, la plupart des cancers du col de l’utérus mettent une dizaine d’années à se développer.

La prévalence de la présence d’une modification cellulaire est de 1/10, c’est-à-dire qu’un prélèvement sur dix présente cette modification.

Si le résultat du PAP test est anormal, cela ne signifie pas que vous souffrez d’un cancer du col de l’utérus. En effet, le PAP test détecte des changements de forme au niveau des cellules du col utérin, qui peuvent être provoqués par :

  • une infection vaginale ou une infection transmise sexuellement;
  • la présence du papillomavirus HPV ;
  • une modification du PH vaginal;
  • des changements hormonaux;
  • le stress ou de la fatigue.

 

Tout ce qu’il faut savoir concernant des résultats anormaux:

Lorsqu’on parle de modification réactive, cela signifie que les cellules sont un peu enflées à cause d’une infection ou d’un changement de PH. La cause identifiée est traitée et un frottis à 6 mois est à nouveau effectué (dans 80% des cas, le frottis redevient normal).

Lorsqu’on parle dASCUS, de CIN 1, de LSIL CIN2, 3 ou de HSIL, cela signifie que les cellules sont enflées et cabossées. Le papillomavirus (HPV) peut être en lien avec cette modification, raison pour laquelle il est important de revenir consulter afin d’effectuer un prélèvement supplémentaire à la recherche de ce dernier.

Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus

Le HPV

Quand on parle du HPV, on entend par là l’abréviation pour le papillomavirus. Ce virus est sexuellement transmissible et il en existe plus de 196 types. 80% des personnes sexuellement actives en sont porteuses et il se transmet même avec un préservatif dans plus de 20% des cas.

Il est important de noter qu’en général, le système immunitaire du corps se débarrasse du HPV de façon naturelle, en un an ou deux. Dans la majorité des cas, les femmes atteintes ne développeront pas de cancer du col de l’utérus.

On distingue notamment des virus à bas risque et des virus à haut risque.

 

Virus à bas risque

En présence d’un virus à bas risque, aucun examen supplémentaire n’est réalisé car dans plus de 80% des cas, les cellules redeviennent normales en 6 mois.

Un rendez-vous sera donc fixé à 6 mois pour refaire le PAP test.

 

Virus à haut risque

En présence d’un virus à haut risque, une colposcopie sera effectuée.

 

Qu’est-ce une colposcopie ?

La colposcopie n’est pas un examen de routine. Les gynécologues formés à ce type d’examen utilisent un colposcope pour confirmer la présence d’anomalies détectées par le PAP test. Un colposcope est une sorte de microscope muni d’une lentille très puissante. Il ressemble à des jumelles fixées sur un trépied.

Comme pour le PAP test, l’examen s’effectue sur la chaise gynécologique. Après introduction du spéculum, on colorie le col avec 2 substances qui ne brûlent pas et ne piquent pas.

Si le col est lisse régulier, un rendez-vous est fixé à 6 mois pour refaire le PAP test car il y a plus de 80% de probabilité que les cellules redeviennent normales. Si le col présente des crête de coq (condylomes) ou du mosaïsme, une biopsie sera réalisée afin de savoir si un traitement au laser ou une conisation est nécessaire.

Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus
Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus

Traitement au laser
La chaleur dégagée par un étroit rayon de lumière intense est utilisée pour détruire les cellules anormales. 3 mois après le laser, un rendez-vous sera fixé, afin d’effectuer un PAP test de contrôle.

Ce traitement, tout comme la conisation, ne rend pas stérile.

Cabinet Moncilli - Dépistage - Papilloma virus