Contraception sans hormone

Stérilet en cuivre

Qu’est ce ?

Le stérilet en cuivre est un dispositif en plastique serti avec du cuivre et placé dans l’utérus.

 

Avantage ?

Pas d’hormones

 

Désavantages ?

  • règles plus fortes, plus longues, plus douloureuses
  • risque de grossesse de 15%, dont 10% dans les trompes ( grossesses extra-utérines)
  • pose douloureuse surtout chez les patientes qui n’ont pas accouché

 

Contre-indications ?

  • malformation utérine
  • myome, polypes, adenomyose
  • infection du col, modification cellulaire
  • maladie sexuellement transmissible

NB. Si vous utilisez une cup menstruelle, vous risquez de déplacer le stérilet en la retirant

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le cuivre empêche la nidation (et non l’ovulation), altère les spermatozoïdes et modifie la paroi de l’utérus.

Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone
Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone

Diaphragme ou cape cervicale et spermicide

Qu’est-ce ?

Ce système est conçu comme une demi-sphère en caoutchouc à placer sur le col avant le rapport et qui est associée à un spermicide.  Attention, il doit rester en place 6 h après le rapport.

Avantages ?

  • sans hormone
  • existe en plusieurs tailles

 

Désavantages ?

  • doit être extrêmement bien positionné
  • vérification nécessaire de son imperméabilité
  • infections
Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone
Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone

Courbe de température

La méthode de la courbe de température consiste à reporter tous les jours à la même heure, au réveil et avant toute activité physique, sa température. Il faut débuter ce processus le premier jour des règles et veiller à toujours utiliser le même thermomètre.

 

Comment effectuer une courbe de température ?

La température doit être reportée sur un graphique gradué au dixième de degré près, sous la forme d’un point. Sur le même graphique sont mentionnées les dates des règles, les dates des rapports sexuels, la survenue d’une fièvre ou d’un saignement.

Le premier jour du cycle correspond au premier jour des règles.

A la fin du cycle, relier les différents points entre eux. La courbe de température doit être effectuée pendant 3 cycles minimum avant de l’utiliser comme méthode de contraception.

 

Interprétation ?

Une courbe de température normale comporte 4 phases :

  • Première phase, plate, correspond à la phase de croissance folliculaire. L’ovulation survient au dernier jour de cette phase, qui est généralement le plus bas de la courbe (Nadir). De ce fait, on ne connaît la survenue d’une ovulation qu’a posteriori.
  • Phase d’ascension thermique, de 3 à 5 dixièmes de degré.
  • Phase de plateau thermique, elle dure 10 à 12 jours. En cas de grossesse, cette phase se prolonge et dépasse 16 jours parallèlement au retard des règles.
  • Phase de chute de la température, qui survient la veille ou pendant les premiers jours des règles.

Il n’existe pas de température de base « normale ». Ce qui compte c’est la survenue d’un décalage thermique (courbe dite alors « biphasique »). On sait aujourd’hui que l’interprétation d’une courbe de température peut être imprécise, car la survenue réelle d’une ovulation peut être décalée de 3 à 4 jours par rapport au dernier jour de la première phase.

L’interprétation d’une courbe peut être erronée chez une femme qui travaille la nuit, qui prend certains médicaments (progestérone) ou qui est malade avec de la fièvre. Une courbe dont l’ascension thermique est tardive, associée à un plateau thermique court, évoque une dysovulation (ovulation de mauvaise qualité). Une courbe plate, sans ascension thermique, évoque une anovulation (absence d’ovulation).

Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone

Stérilisation

La méthode de la stérilisation est définitive.

 

Qu’est-ce?

Il s’agit d’empêcher l’ovule de passer de l’ovaire vers la trompe de Fallope, là où il peut entrer en contact avec les spermatozoïdes et être fécondé

 

Comment ?

Ce procédé se réalise sous narcose complète, par laparoscopie au bloc opératoire. Il existe différentes méthodes opératoires telles que cautérisation des trompes avec ou sans section, ablation partielle ou totale des deux trompes, ou encore l’obstruction par de petites pinces.

 

Hospitalisation ?

L’hospitalisation ne va pas de soi. Parfois, la stérilisation se pratique en ambulatoire, parfois elle nécessite un jour d´hospitalisation.

 

Arrêt maladie ?

Un arrêt maladie d’environ une semaine est à prendre en compte.

 

Avantage ?

  • ne modifie pas le profil hormonal :
  • pas de prise de poids
  • aucune influence sur la survenue des règles. L’ovule non fécondé est absorbé par les cellules macrophages.
  • ne modifie pas le plaisir et le désir sexuel des femmes.

 

Désavantages ?

  • risque opératoire
  • definitive : il est néanmoins possible de se faire réopérer pour restaurer ses trompes utérines. Cependant, l’intervention est difficile, et ne rend pas complètement la fécondité. C’est pourquoi il est essentiel de bien réfléchir avant de prendre la décision d’opter pour une ligature des trompes.

 

Remboursement ?

La stérilisation n’est pas une prestation obligatoirement à la charge des caisses maladie et il est possible que les frais soient entièrement à votre charge.

Cabinet Moncilli - Contraception sans hormone