alpha-fœto-protéine

Quel est l´objectif du test de l´alpha-fœto-protéine ? 

Le test de l’alpha-foeto-protéine permet de déterminer, à travers le dosage de la protéine AFP, le risque pour le fœtus de présenter une anomalie de fermeture du tube neural (ATN : spina bifida) ou d’autres manifestations plus graves mais aussi plus rares.

 

Quand est-il réalisé ?

Cette analyse est effectuée entre 16 et 18 semaines d’aménorrhée par prise de sang (il n’est pas nécessaire d’être à jeun).

 

Que faire en cas de risque élevé ?

En cas de risque élevé, une échographie très détaillée est réalisée pour établir la présence (ou l’absence) de cette anomalie. (morphologie précoce)

Il convient de rappeler que ces dépistages ne sont pas des dépistages diagnostiques, mais qu’ils fournissent des estimations : un risque élevé ne signifie pas qu’une anomalie est présente, et un risque faible ne l’exclut pas.

 

Que faire en cas de risque faible ?

Un résultat indiquant un risque faible est donc rassurant mais n’exclut pas formellement une anomalie, raison pour laquelle une morphologie est tout de même effectuée entre 22 et 24 semaines de grossesse.

Cabinet Moncilli - alpha-fœto-protéine
Cabinet Moncilli - alpha-fœto-protéine