Activité physique

 Les bienfaits de l’activité physique
Souvent, une activité physique régulière aide l’organisme à mieux vivre la grossesse. Elle apporte les bienfaits suivant : une circulation sanguine active, une meilleure oxygénation, un meilleur équilibre interne et un contrôle de son poids. Une activité sportive régulière peut également atténuer le mal de dos, les crampes aux mollets et la constipation, mais aussi aider à retrouver la forme après l’accouchement.

 

Les activités conseillées

La gymnastique prénatale, à savoir des exercices de respiration, de renforcement musculaire et de relaxation, à pratiquer régulièrement 5 à 10 minutes par jour, prépare à l’accouchement ; elle permet de renforcer la ceinture abdominale, de garder les muscles des seins en forme, de rendre les articulations plus souples et d’activer la circulation sanguine. La marche est la meilleure activité pour les femmes enceintes ; elle facilite la digestion, améliore la circulation sanguine, aide à garder la ligne et renforce la ceinture abdominale. L’idéal étant de marcher une demi-heure par jour.

La natation est, elle aussi, l’un des sports les plus adaptés aux femmes enceintes. Elle tonifie différents muscles et soulage les articulations. Avec le corps soutenu par l’eau, le risque de blessures musculaires est minime. L’aquagym est également un sport recommandé pendant la grossesse. Les plongeons sont en revanche interdits.

Le yoga, comme la natation, est une activité recommandée pendant la grossesse. Des exercices réguliers visent à renforcer la souplesse, à réduire les tensions, à aider à contrôler sa respiration et sa concentration. Il favorise une respiration profonde avant, pendant et après l’exercice. La maîtrise de ces techniques est très utile lors de l’accouchement, notamment pour limiter au maximum l’essoufflement, les douleurs et les crampes.

Cabinet Moncilli - Activité physique
Cabinet Moncilli - Activité physique
Cabinet Moncilli - Activité physique

Les sports à éviter

Le parachutisme, la plongée sous-marine, la grimpe, l’équitation et le ski sont des sports à écarter. Il est également important de ne pas solliciter les abdos profonds. En général, tous les sports comportant un risque de chute ou de mouvements brusques (tennis, arts martiaux, etc.) sont à éviter tout comme le jogging en raison de la tension exercée sur la poitrine, le dos et la région pelvienne. A défaut, il est conseillé de le remplacer par de la marche.

En cas de doute, demandez conseil à votre gynécologue ou à votre sage-femme.

Attention : en cas de contractions ou de pertes de sang, notamment au cours du dernier trimestre, il est nécessaire d’arrêter toute activité physique et d’en informer immédiatement votre médecin.

Cabinet Moncilli - Activité physique