Accouchement

Quand contacter la maternité ou le cabinet ?

  • si vous saignez;
  • si vous ne sentez pas le bébé bouger pendant plus de 6h00, après avoir bu une boisson sucrée et vous être allongée sur le côté gauche pendant 40 minutes ;
  • en cas de maux de tête, troubles visuels, point brillant devant les yeux, vision de points noirs durant plus de 30 minutes, une sensation d’étau qui sert devant l’estomac et dans le dos durant plus de 30 minutes, une prise de poids rapide et importante, un gonflement brutal du visage pieds et mains ;
  • en cas de chute ou d’accident ;
  • en cas de contractions douloureuses qui ne disparaissent pas malgré le repos, ou après un bain de 20 minutes ;
  • en cas de perte du liquide amniotique comme un verre d’eau qui coule entre les jambes.

 

Comment savoir que le travail commence et quand contacter la maternité de votre choix ?

  • contractions douloureuses régulières : le ventre devient dur, le souffle est coupé et une envie d’aller à selle est présente, ce phénomène n’est pas constant et se répète. Si après avoir passé 20 minutes dans un bain tiède les contractions ne se sont pas arrêtées, il faut appeler la maternité ;
  • perte de liquide, comme un verre d’eau ;
  • perte vaginale compacte rosée voire brune ou saignement.
Cabinet Moncilli - Accouchement

Une épisiotomie est-elle toujours nécessaire ?

Une épisiotomie consiste à ouvrir le périnée à l’aide d’une incision au moment de l’accouchement.

Cet acte chirurgical n’est pas toujours nécessaire. Il ne sera préconisé que pour éviter des déchirures importantes entre le vagin et l’anus qui pourraient créer des incontinences fécales ou parfois lorsqu’il est fait usage de forceps ou de ventouse lors de l’accouchement.

Cabinet Moncilli - Accouchement

Pourquoi doit-on utiliser une ventouse ou un forceps ?

Parfois, le bébé est trop fatigué par le travail de l’accouchement et son cœur ralentit ou, au contraire, bat la chamade alors que le col est complètement dilaté et que sa tête est déjà engagée dans le vagin. Parfois, c’est la maman qui est fatiguée et ne peut plus pousser suffisamment. Il est alors fait usage de ventouse ou de forceps pour aider la naissance de l’enfant.

Les risques sont minimes pour le bébé si la ventouse ou le forceps est placé correctement.

Après usage de ces instruments il est fréquent d’observer l’apparition d’une bosse sur la tête du bébé, comme un hématome, qui disparaît sans laisser de lésion. Des marques passagères sur la peau peuvent également survenir.

Dans ce genre de situations, une épisiotomie est fréquemment réalisée.

Cabinet Moncilli - Accouchement

Pourquoi doit-on pratiquer une césarienne en urgence ?

Comme pour l’utilisation de ventouse ou de forceps, le bébé est trop fatigué par le travail de l’accouchement et son cœur ralentit ou au contraire, bat la chamade. En revanche, dans cette situation, le col n’est pas complètement dilaté. Une césarienne peut être également indiquée si les saignements sont importants ou si le travail stagne pendant plus de 2 heures.

Cabinet Moncilli - Accouchement

Si vous souhaitez une césarienne ou si pour des raisons médicales il faut en programmer une 

Elle sera programmée entre 38 et 39 semaines soit 7-14 jours avant le terme prévu. La césarienne programmée sera pratiquée même avant que le travail ait commencé. En revanche, si le travail commence avant la date prévue de la césarienne, elle sera effectuée à ce moment-là.

 

Quelles indications nécessitent d’office une césarienne ?

  • si le placenta recouvre le col ;
  • si vous avez subi une opération gynécologique qui aurait touché la cavité utérine dans les 2 dernières années, par exemple une myomectomie ;
  • si vous avez subi une césarienne dont l’ouverture de l’utérus a été effectuée en T (corporéale) ;
  • si le bébé est en position transverse ;
  • si c’est une grossesse gémellaire dont le premier enfant n’a pas la tête en bas ;
  • en cas de grossesse multiple supérieure à deux bébés ;
  • si vous avez déjà eu plus de trois césariennes ;
  • si l’utérus présente des malformations particulières ;
  • s’il existe un risque de transmission au bébé d’une infection maternelle : première infection par l’herpès génital à la fin de la grossesse, virémie positive (> 50 copies/ml) lors d’une infection V.I.H., concomitance d’une hépatite C ;
  • présence d’une maladie de la maman ou du bébé pour laquelle l’accouchement par voie basse impliquerait un risque.
Cabinet Moncilli - Accouchement
Cabinet Moncilli - Accouchement
Cabinet Moncilli - Accouchement
Cabinet Moncilli - Accouchement

Césarienne sans indication médicale

S’il n’existe aucune indication médicale à une césarienne, il est tout à fait possible de discuter de cette méthode, de ses avantages et inconvénients, lors d’une consultation au cabinet.

 

Autres professionnels de la santé et réseau

Le cabinet peut également mettre la patiente en relation avec une sage-femme pour de plus amples informations. Un second avis médial peut être demandé à tout moment.

Dans toutes les décisions à prendre lors d’une grossesse et en préparation de l’accouchement, la relation entre la patiente, le médecin, la sage-femme, le néo-natologue, l’anesthésiste doit être un processus d’échanges où les informations sont transmises et/ou la patiente est une actrice du choix.

Des informations supplémentaires vous sont données sur www.sggg.ch

Cabinet Moncilli - Accouchement